Normandie Vol Libre

Suite au contact avec une ligne HT, Pierre, le nouvel Usain Volt, nous tient au courant...

dimanche 5 janvier 2014 par Homo Volatilus Rigidus

6 janvier 2014

St Louis, terminus , tout le monde descend

Ce matin, pansement de vérité.

La greffe a-t-elle pris ? Vais-je pouvoir sortir ? De quelle tête d’oignon pelée ai-je hérité ?

Cela s’annonce douloureux car les infirmières m’amènent une grosse dose d’analgésique synonyme d’une partie de plaisir. Une heure après, complètement shooté, le grand déballage commence. On déplume le moineau en ôtant tous les pansements :

Alouette gentille alouette,

Alouette, je te plumerai,

Je te plumerai le dos

Je te plumerai le dos

Et le bras, (bis)

Et le ventre (bis)

Et la tête, (bis)

Et la queue (bis)

AH NON ! Pas la queue !!!!!!

Ah bon, c’était pour rire, j’ai eu une montée d’adrénaline…

Enfin, me voilà débarrassé de mon turban sur la tête, de mon corset et de mes deux bourdonnets. « La greffe a bien pris », me dit le chirurgien visiblement content de lui. On me retire la moitié des agrafes et après une heure à jongler avec mon seuil de douleur, le verdict tombe :

Retour à la maison en fin de semaine,

« YEEPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!! »

L’hôpital, c’est comme le pinard, c’est à consommer avec modération !

Il y a comme même quelques contreparties car à part ma peau, tout n’est pas rose :

- Visites régulières à Paris pour le suivi,

- De la kiné pour une bride sous le bras, avec une nouvelle intervention chirurgicale à programmer

- Des soins quotidiens,

- Un retour à une peau « normale » dans un an dans le meilleur des cas

- Etc.

Mais bon, un bout de peau à la fois, il me semble apercevoir de la lumière au bout du tunnel …
Petites photos des 2 greffes (sur demande), âmes sensibles, s’abstenir !

Je pense qu’il s’agit là de mon dernier Post sur cette mésaventure, en attendant le plaisir de pouvoir revoler avec vous je vous souhaite à tous une excellente année thermique, enfin pas trop comme même !!!

Usain Volt ou Bonze Pierre

Dimanche 5 janvier 2014

D’après les psychologues, j’aurais réalisé un acte inconscient ; celui de vouloir me poser comme les oiseaux sur les fils électriques.

Malheureusement, j’ai manqué de jus au moment du posé, pas de peau !
Pour mon plumage il y a eu pas mal de ravage. 30% de surface brulée sur le tronc, avec beaucoup de 2nd degré profond. Deux greffes de peau extraites de mon crâne de Bonze, quelques kilos de "biafine" plus quelques trimestres de convalescence devraient finir par me redonner une peau de bébé (hé oui !).

Mon moral est à bloc grâce à un soutien indéfectible de mes proches et celui de nombreux Novoliens.

La prise en charge dans le service des grands brûlés à l’hôpital St Louis aura été une chance pour moi, même si mon humour grinçant n’a pas toujours été bien compris, j’ai profité d’une superbe équipe de soignants qui a fait un travail remarquable.

Il ne faut pas vendre la peau du bonze, tant qu’elle est carbonisée mais je pense pouvoir sortir à la fin de la semaine prochaine pour de nouvelles aventures convalescentes !!!
Merci pour votre soutien
Je vous tiens au « Courant ».

Pierre

04 janvier 2014

Après 2 journées passées dans mon lit sans bouger, me voici de retour dans ma suite hospitalière.

Manque de pot, Pierre n’est pas chauve comme moi, il a fallu le tondre... (HVR)

La greffe de peau s’est bien passée et si celle-ci a bien prise (réponse lundi) je devrais sortir en fin de semaine prochaine !!!

Je n’ai pas osé vous joindre les photos car c’est encore bien gore. Il va falloir attendre au moins un an pour la peau de bébé !!

Si vous ne savez pas quoi faire ce weekend je vous invite à essayer de réaliser votre propre greffe de peau chez vous :

Greffe de peau maison :

Matériel nécessaire :

- Un épluche légumes dit aussi « économe »

- Une râpe à fromage

- Une cuillère en bois

- Un litre de vodka

- Des pansements et de la bande velpeau

Le temps est maussade, vous tournez en rond chez vous, découvrez comment réaliser facilement, une greffe de peau comme à l’hôpital mais pour un prix dérisoire !

Le plus difficile est sans doute de trouver le cobaye sur qui se faire la main ! Beau père, belle mère le chien ou le chiard du voisin, tout est possible …

Une fois celui-ci trouvé, rasez lui la tête, et prélevez à laide de l’économe un beau morceau de peau. Procéder comme si il s’agissait d’une carotte ou d’une pomme de terre en appuyant fermement sur l’épluche légumes.

Repérer un endroit propre et sain pour procéder à la greffe. A l’aide de la râpe à fromage, décaper fermement l’épiderme pour faire apparaître une belle tranche de steak. Une fois bien décapé, il ne vous reste plus qu’a procéder à la greffe en appliquant le greffon directement sur la zone abrasée !

Il ne vous reste plus qu’à panser fermement le greffon pendant 3-4 jours !!!

Amusant, non !

La semaine prochaine je vous expliquerai comment réaliser un triple pontage coronarien avec 2 morceaux de tuyau.

PS : n’oubliez pas de faire mordre la cuillère en bois à votre cobaye et si celui fait sa chochotte, faites lui boire 1 lire de vodka avant (on n’est pas des sauvages tout de même).

@+

Le Moine Bouddhiste : Pierrafeu

19 décembre 2013

Ce matin, j’attendais impatiemment mon changement de pansement afin de savoir si j’allais, oui ou non, découvrir la géométrie de ma boite crânienne !

Hélas le scénario ne s’est pas déroulé de cette façon. L’infirmière me demande si je voulais le gaz hilarant ou si je le faisais à la Bruce Willis. J’ai pas encore la boule à Z de Bruce mais j’opte pour la version « même pas mal » .Les deux fois précédentes s’étaient passées de sans, alors ne changeons pas une équipe qui gagne !

La première me fait sauter les 2 kg de pansements qui me servent d’armure et il ne reste plus qu’à nettoyer, désinfecter, graisser et c’est reparti pour 2 jours.

Sauf qu’elle n’avait pas la même notion du « nettoyer » que ses prédécesseurs !!!

Elle ne s’en serait pas prise différemment si elle avait voulu nettoyer le cul d’une casserole !

Elle :« Vous me dites si je vous fait mal »

Bruce : Ma voix intérieure lui hurle « Qu’est ce que tu croies salope que je fais des grimaces pour amuser la galerie »

Mais mes paroles judéo-chrétiennes, lui susurre : « Disons que sur l’échelle de Richter, je suis à bloc »

Elle : « Est-ce que comme cela, ça va ? »

Bruce : « Oui, mais pas plus fort ! »

Dix secondes après je découvre qu’elle est frappée par la maladie d’Alzheimer. A chaque fois qu’elle revient avec son éponge, elle reprend son ponçage »

Au bout de 10 minutes le morceau de viande que je suis « ampère » le fil de ses idées.

Sur le fait, l’infirmier arrive et me déclare que les toubibs ne passent pas voir les plaies car, dans tous les cas » on poursuit le protocole !

Traduction : en période de pont tu l’as dans le fion !

En résumé, ils ne savent pas encore répondre aux questions : Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Pourquoi … car ils sont sur les pistes de ski ?

La garde à vue continue donc et peut s’étirer encore pendant une durée indéterminée. L’équipe médicale espère que les zones fortement touchées puissent se réparer aux contacts des zones plus saines, en périphérie.

« La patience est la mère de toutes les vertus » disait je ne sais quel couillon !?

Seul réconfort dans ce monde de brutes, votre soutien indéfectible. Les visites sont un peu compliquées car on ne peut pas rentrer à plus de deux dans mon palace (problème d’hygiène) et ma chérie se retrouve à prendre un ticket comme à la boucherie !!!

Usain Volt


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 693107