Normandie Vol Libre

Vol au Maroc du 10 au 17 novembre 2012...la fin d’écriture est proche !

samedi 24 novembre 2012 par Homo Volatilus Rigidus

C’est à la saint Léon que le top départ est donné. L’avion est à 13h55 à Roissy mais ils nous faut quitter la Normandie dès 8h30, trajet, parking et temps d’embarquement obligent.
Nous retrouvons Damien, Marc et Joke à Paris et sommes donc 13 à grimper dans l’avion pour le vol 3891, numéro dont tout le monde se fout.

Ne manquent que Marco, JP et moi-même sur cette photo...C’est long d’attendre, Géraldine en perd son froc !

Comme à chaque voyage en Afrique, le contraste thermique est saisissant... mais pas très glamour, vestimentairement parlant. Agadir, 24 degrés !

Fouquette en goguette

Dimanche 11 novembre, vent un peu trop nord, nous allons à Aglou puis au "Nid d’Aigles" pour faire découvrir les sites aux "nouveaux", mais oublions de fêter l’armistice !


Lundi 12, c’est grand vent, çà décoiffe (même pour les déplumés), les rafales nous poussent sur la route et nous sommes arrêtés deux fois par la maréchaussée marocaine pour excès de vitesse ! 76km/h au lieu de 40km/h équivalent à 300Dirhams en liquide, et 112 pour 80km/h, 100 dirhams pour les bonnes œuvres de la police.

A 75km/h, nous hésitons, mais seulement l’espace d’une seconde, à faire du gonflage ! Nous profitons pour chercher le site de "La Ferme" et visiter Sidi Ifnit, ville susceptible d’être un pied à terre pour de futures expéditions.

Mardi 13, Taghazout, pour Gégé ce n’est pas le pied au "kilomètre 25" !

Ce site reste un peu pointu au sens large du terme, voire traumatisant parfois.
Évidemment, c’est ce jour que choisissent nos "gazelles" pour venir nous observer ! Nous porteraient-elles la poisse ?
Ce sont les bouffes qui cadencent cette journée, d’abord chez Emmanuelle à "Terre d’Océan",où nous déjeunons superbement en terrasse, puis au décollage pour décoller les uns derrière les autres .
Gégé, arboricultrice de formation, choisit l’arganier comme plant de chute, seulement à 1m du déco.

Petit vol très court qui fait bobo à la papatte.


Mercredi 14, nous commençons par faire réparer le pneu, crevé de la veille et filons vers Tiznit où nous déjeunons chez "Maxim’s" en attendant d’aller voler.

Vers 15 heures, le vent se lève et c’est avec nos mains qui sentent le poisson que nous attaquons la falaise.

Jeudi 15, re-Taghazout, "Kilomètre 25" sans vent, seulement deux aventuriers s’adonnent au joie du plouf.
Ils sont remontés au déco par des émigrés français qui passent l’hiver au chaud.

Vendredi 16, nous remettons nos plumes au "Nid d’Aigle".
Le vent, travers gauche, nous autorise tout de même des vols. Hub et Marc D. en profite pour peaufiner leurs quatre décollages et atterrissages.
Les fouilles archéologiques effectuées dans le cahier de consignations du site, nous permettent de retrouver la trace des Bettinelli (nos vieux membres du NVL) lors de leurs passages en février 2012.


titre documents joints

28 novembre 2012
info document : PDF
465 ko

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 574018