Normandie Vol Libre

Osmoy le 28 Mars 2012

jeudi 29 mars 2012 par Bliss26 (Sylvain.A)

L’anticyclone ne nous lâche pas.
La tendance du jour : du N.E à nord oscillant rapidement au grè des passages thermiques.

A partir de 16h00 ça rentre en N.O.

Pour tenir à 14h00, il ne faut pas lâcher des yeux la biroute du fond de vallée et avancer à gauche dès que possible. On trouve alors de bonnes bulles étroites et pas faciles à enrouler sur plus de trois tours. On plafonne à 100m.

Tout au bout, ça pompe parfois bien. C’est assez facile, car il y a un gros tas de fumier au loin et dès que ça monte ,ça pue ! Donc dès que ça ne sent plus rien, je reviens en arrière, j’ouvre mes narines à fond et je renifle à tout va !

Dès que ça revient nord on est un peu à l’étroit au Mt blanc. Il y a pas mal de voiles de tous niveaux. On se gène tellement parfois que tout le monde fait des tas entre ceux qui font des "s" devant, derrière et ceux qui cherchent à enrouler les bulles au milieux de tout ce beau monde.

On ne peut demander à des pilotes qui découvrent l’aérologie de printemps de gratter et prendre les claques du copain qui croise 10m devant.

Un conseil pour les pilotes non aguerris :
Faîtes vous identifier clairement par une flamme accrochée à la sellette.

Le message exprimé est alors très clair : Je ne veux pas me faire serrer, je ne peux voler plus près du relief, j’ai besoin de place et s’il vous plait ne me fermez pas la route !

Quand il y a du monde (et on ne connait pas bien chacun) les pilotes qui volent souvent ou depuis longtemps sauront s’écarter, sauront anticiper votre demi tour et se placer ailleurs. Vous volerez sans stress avec moins de monde à repérer de partout.

Je ne connais aucun parapentiste génétiquement programmé pour instinctivement voler comme un rapace. Il n’y a pas de honte à s’identifier comme "vélivoliste en cours d’apprentissage".

D’ailleurs le bon parapentiste est en perpétuel apprentissage. Son niveau évolue toujours, à son rythme, avec des phases de stagnation.

Bien sur, il faut respecter les règles de circulation dans la mesure du possible. mais les meilleurs qui vous visualisent facilement pourront plus vite se placer au dessus de la grappe. Ils ne seront pas gênés eux mêmes par des réactions ou des placements de votre part qu’ils ne comprennent plus (car c’est maintenant naturel pour eux, ils ont oublié leur début de carrière).

Vous volerez tranquille en ayant de plus de bons indicateurs qui matérialisent les pompes juste au dessus de vous.

A 16h00, je m’appuie sur la première combe à droite de la pente école alors que ça commence à rentrer en N.O. Ça gratouille sec dans du +0 à 0,1m/s. Foutu pour foutu je me laisse emmener vers la deuxième combe qui canalise mieux en général dans ces conditions. J’y trouve un bon +4m/s naissant à gauche du col de Bures orienté N.E. 380m de gain. Dès que je perds la pompe je me retrouve bien scotché en N.O et je rentre à + de la moitié du barreau limite pour raccrocher et finir la journée.

C’était un très bon entrainement pour voler à Barneville Vendredi si ça le fait !


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 715143