Normandie Vol Libre

Le parapente pour personnes à mobilité réduite : historique depuis 2007

jeudi 28 juin 2012 par AlexisD, Bliss26 (Sylvain.A)

Les actions Hand’Icare à Normandie Vol Libre

En 2006 Normandie Vol Libre décide d’acquérir un treuil.

Cette machine permet de faire décoller un parapente ou delta d’un champ plat, en se faisant tracter par un câble déroulé préalablement, comme un cerf volant.

On peut atteindre ainsi l’altitude de 400m, puis on décroche le câble et on vole.

L’activité treuil fonctionne bien et de nouveaux projets vont émerger.
Le club cherche à s’ouvrir à un public toujours plus large, dans l’esprit de découverte et partage qui est le sien.

La naissance du projet Hand’Icare

C’est après avoir lu différents articles sur le sujet et avoir vu une personne handicapée voler seule en fauteuil que le projet d’acquisition d’un fauteuil Hand’Icare prend forme et se décide en 2007.

Ce fauteuil n’est pas un simple gadget de plus à ranger avec les autres joujoux du club.
Il s’inscrit dans la continuité de nos actes de formation.

L’idée première est de pouvoir baptiser au treuil en biplace des personnes à mobilité réduite ou handicapées.
Par la suite, si nous rencontrons quelqu’un de motivé pour devenir pilote, nous disposerons de l’outil.

En février 2008, nous sommes 15 personnes du club dont trois biplaceurs à suivre une formation Hand’Icare délivrée par la F.F.V.L et destinée à créer une équipe autour de ce projet un peu fou :
se former à la conduite et au décollage d’un fauteuil en solo et en Bi et faire voler en sécurité des personnes à mobilité réduite.

Voici donc la première vidéo tournée à l’occasion de notre formation entre pilotes

Le projet Hand’Icare dans sa globalité

Ce projet très médiatique nous a valu plusieurs reportages et articles sur FR3 Normandie et dans Paris Normandie dès le premier W.E de formation.

Sa dimension dépasse très largement le monde du vol libre et l’activité parapente et biplace.
C’est un acte d’insertion sociale. Il nous a contraint à nous professionnaliser dans nos pratiques et à aller vers toujours plus de formation de chacun pour accueillir les personnes et les accompagner.
Nous avons alors tissé des liens intéressants et développé un nouveau réseau de relations bien éloigné du monde du parapente, notamment avec l’Association des Paralysés de France et Bouchons276.

Pour le club NVL, l’intérêt majeur d’une telle démarche c’est :

- offrir la possibilité donnée à toute personne de voler, même à mobilité réduite.

- fédérer une équipe polyvalente qui se forme en continu à la pratique du treuil dans des conditions variées, capable d’accompagner et faire décoller en sécurité des parapentes, deltas, des personnes en fauteuil, des débutants…

- constituer un noyau fort, solidaire, qui participe à la vie du club, capable d’intégrer au fur et à mesure des parapentistes de tous niveaux au projet.

- favoriser une reconnaissance accrue par les partenaires institutionnels. Valoriser l’esprit associatif. Réunir différents partenaires autour d’un projet novateur. Participer à la mixité sociale.

- communiquer plus largement auprès des médias.

Clic droit de la souris sur l’image puis "ouvrir dans une nouvelle fenêtre ou onglet" pour découvrir le premier reportage sur FR3 Normandie lors de notre formation

En Septembre 2008, nous sommes prêts à accueillir notre nouveau public.
Fr3 se déplacera encore pour venir filmer nos premiers baptêmes, mais la météo n’est pas de la partie et le vent est fort comme vous allez le découvrir dans le reportage ci dessous.

(clic droit de la souris sur l’image)

Le bilan de l’action aujourd’hui (juin 2012)

Globalement l’équipe fonctionne bien et l’outil est opérationnel.
Le projet Hand’Icare accroît l’enthousiasme, par l’effet médiatique important et les rencontres qu’il occasionne. Il donne envie aux bénévoles de s’impliquer plus dans la vie du club.

C’est gratifiant d’être le petit rouage qui a participé au mouvement. les valides sont moins centrés sur eux mêmes (et sur leurs vols personnels) et le plaisir de faire voler est énorme car les baptisés sont très attachants.

Les acteurs du club présents dès le premier jour sont toujours très impliqués pour peaufiner la technique et le matériel (en perpétuelle évolution) avec des questionnements très divers sur le rôle de chacun au décollage, lors de la prévol, l’accueil du public…

La polyvalence de chacun autorise les nouveaux bénévoles à s’inscrire naturellement dans l’activité et se former au jour le jour (starter, installation de la personne, aide au déco, procédure prévol…).

Jusqu’en 2011, nous avons réalisé peu de biplaces handi, notamment à cause d’une météo défavorable les jours programmés ; nous sommes liés notamment à la direction et la force du vent et nous n’aimons pas pratiquer avec trop de vent. Il faut aussi qu’il ne fasse pas froid, les personnes handicapées se refroidissent vite en fauteuil et l’attente est parfois longue au décollage.

Quelques souvenirs de ces journées en diaporama en cliquant sur les images

Clic droit de la souris sur les images

Didier est presque prêt pour son premier décollage

En Juin 2011, nous avons décollé pour la première fois sur site naturel des falaises d’Octeville sur mer pour faire voler les enfants d’un institut du Havre.

Par conditions bien établies, ce site naturel permet des ballades extraordinaires le long des falaises bien plus longues que lorsque nous pratiquons l’activité au treuil.

Mais l’implication de l’équipe au moment du décollage et de l’atterrissage est plus forte. Pour les baptisés, l’attente au décollage peut être longue et le vol n’est jamais garanti à l’avance à cause des mesures supplémentaires de sécurité que nous devons nous imposer.

En mai 2012, à l’occasion de la semaine du handicap à Fécamp (Fécamp’dicap) et pour notre deuxième participation à l’évènement, rendez vous est pris le lundi, mais le vent météo est trop fort.

Le mercredi, un baptême sur site naturel pourra se concrétiser au départ des falaises de Senneville sur Fécamp.

D’autres baptêmes auront lieu au treuil l’après midi.

Le film qui suit, tourné pour l’occasion, décompose très bien sous plusieurs angles comment se déroule une activité treuil et un vol en fauteuil.

En Juin 2012, nous réalisons 2 baptêmes en fauteuil avec des enfants d’un institut du Havre sur notre site de Bracquetuit au treuil.

Voici une belle vidéo réalisée par un des parents accompagnateur du groupe d’enfants.
Un beau travail de montage qui va faire plaisir à tous (même si chacun n’a pas pu voler).
Merci Jérôme

Et la vidéo d’un des deux vols du matin à plus de 500m d’altitude.

Dans la logique du projet initial, notre club, après avoir obtenu dans un premier temps le label Handicap à l’échelon départemental, est aujourd’hui, sur proposition des commissions "Sport & Handicaps 27 et 76" récompensé, à l’échelon régional par le Comité Régional Olympique et Sportif de Haute-Normandie.

A ce titre, le club NVL a été récompensé le 14 juin 2012 par le CROS de Haute-Normandie (trophée, diplôme, lots), en reconnaissance de nos démarches pour accueillir au sein de notre structure des personnes en situation de handicap.

Nos prévisions et objectifs pour l’avenir

- Pérenniser notre action afin de rendre sa pratique naturelle et permettre aux personnes à mobilité réduite ou handicapées de venir pratiquer plus régulièrement l’activité.

- Communiquer pour faciliter l’accès à l’information des usagers sur nos activités programmées, par Internet via notre site et par notre réseau de partenaires notamment.

- Faciliter l’accès aux sites de vol libre naturels de la région pour permettre des baptêmes autrement qu’avec le treuil, notamment sur notre site d’Osmoy Saint Valéry avec l’aménagement d’un accès et parking en bas du terrain et un aménagement au décollage permettant l’envol en sécurité.
Continuer notre progression et faciliter la formation de chacun pour bénéficier d’un club vivant et dynamique qui développe l’activité vol libre pour tous et toutes.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 622044