Normandie Vol Libre

Henouville , lundi 23 mai 2011

lundi 23 mai 2011

Ce matin, je me lève avec des envies de nouveautés...

J’ai depuis quelques temps dans un coin de ma tête, l’article de Sylvain A. "l’été indien..." et je me dis en regardant les prévisions que j’irais bien jeter un oeil sur ce site.
Le temps de me faire un sandwich, je fonce direction Henouville où je zone le long de la route pendant une bonne vingtaine de minutes en quête d’un chemin qui me permette d’accéder au déco. Je téléphone à Sylvain A. qui m’explique comment trouver ce fichu sentier ! Entre temps je croise Yann. Nous accédons finalement au déco. Après quelques tentatives infructueuses et une visite complète par Yann de l’ensemble des attéros du site (désolé Yann mais c’est un fait marquant de la journée quand même... ;-), je réussis finalement à décoller, à "gratter" et me retrouve au dessus de la forêt, là où ça tient sans effort malgré une orientation Sud, peu engageante.
Alain, nous rejoint à la pause déjeuner. Nous réussissons tous les 3 à nous mettre en l’air, mais le vent forcit et c’est un peu la guerre en l’air ! (j’enregistre du +5,5 et du -4, et quelques fermetures asymétriques sont au programme). Record du jour pour ma part 254m.
15h30, je décide de pauser au déco (ce n’est pas une mince affaire !). Je lève le nez mais ne vois plus Yann... euh... je lui laisse vous expliquer ça lui même ! En attendant voici une petite vidéo de la journée.

http://www.youtube.com/watch?v=vYlDEiEyefM

Julien S.

En effet c’est une journée sportive, ce lundi à Hénouville.

Escalader jusqu’au déco, c’est toujours rigolo, la première fois.
A la quatrième remontée, ça commence à chauffer les cuisses !
Comme l’a décrit Julien, l’aérologie de cette journée est un peu agitée, en début de journée.

Ça ne tient pas trop et on sent bien les nombreuses turbulences liées aux arbres sur la colline. Je fais trois petits vols avec deux atterrissages à mi pente et un posé tout en douceur dans le champ de maïs, pas un épi de froissé ;-).
Le dernier vol est le bon, après un long démêlage de suspentes coincées sur un roncier, grrrrrh !
Je finis par décoller et rejoins Julien en ballade au-dessus du déco, le champ de jeu est large, ça tient presque partout, des bonnes bouffes arrivent des champs en contrebas, avec du +4, +5 au vario.
ça roule, ça tangue, mais ce n’est pas trop méchant.
Je me détends et profite du paysage. A plus de 300m la vue est splendide. Quelques virages serrés, je redescends vers les 150 m, Julien en contrebas va saluer un nouvel arrivant, et je me laisse remonter tranquillement 200m. Rien d’inquiétant, mais je n’avance plus, accélérateur à fond, toujours rien. Oreilles, moins quelques mètres mais je suis au-dessus de la forêt, pris dans une espèce de venturi sans champ à vache à portée de vue.

Je prends l’option virage à gauche vers la clairière la plus proche mais qui implique un passage au-dessus de la forêt, derrière la ligne de "front".
Petite fermeture à droite compensée sellette, ouf ! Un peu de roulis, petit tangage, le bord de la forêt s’approche.
Grosse fermeture et je plonge, je ré-ouvre à 20m de la cime des arbres ça me ralenti un peu et plouf entre deux chênes, posé sur un lit de ronces, secoué, mais rien de cassé (merci le mousse bag).
La voile n’est pas déchirée, reste à faire un petit trek jusqu’à la voiture et rentrer décompresser à la maison.

Moralité : les variation du temps tu anticiperas !!!

Yann K.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 680032