Normandie Vol Libre

Les Deux Amants le mercredi 18 mai 2011

mercredi 18 mai 2011 par Homo Volatilus Rigidus

Je pointe à 15h04 en sortant de ma "boite", 15h20 je suis à la maison ma swing, ma radio et mon appareil photos sont chargés. 16h08 je suis en eau et en haut.

L’Amat s’en roule une, vautré dans l’herbe, le vent est faible.

Les premières "bouffes" nous permettent un premier petit vol.
Il est toujours intéressant d’avoir un Amat avec soi, c’est un bon fusible. On pourrait l’appeler "Kamper" à cause du saint !
Les reposes se font plus ou moins au sommet pour nous quatre.

Le vent prend une composante plus ouest et ils nous faut bien serrer à droite pour passer au-dessus, voire pour Sylvain M. et Dominique G. re-décoller côté nord.

C’est l’occasion pour moi de "travailler" sur la pointe en enroulant tout ce qui passe.
J’en trouve une qui me plait bien et je ne la lâche qu’à 1296 pieds (à peine 400m) au moment où je sors mon appareil photo. Je perds une trentaine de mètres.

Je pose la question à la radio "Si je pars, qui vient me chercher ?"

Devant l’enthousiasme général, je prends l’option retour vent de face et me pose à côté de mes amis, ceux qui n’ont pas rechargé leur radio ou qui ne l’écoutent pas.

HVR

En arrivant, il est urgent d’attendre. Le vent qui est au Sud tourne à l’ouest rapidement.

Oh oh ! On dirait que j’ai oublié d’éteindre ma radio à Senneville l’autre fois ! Dommage !

On observe l’équipe à Gabet qui fait du SIV sur le lac. Il y en a un qui tente un décrochage.

Il n’a pas eu l’air d’apprécier la plaisanterie car ensuite, il se contente d’enrouler tranquille un peu à l’écart.

Le suivant envoie une très belle "SAT" bien engagée suivie d’une belle sortie très aérienne.

Bon c’est pas tout ça mais les cycles sont là !

Un car de badauds est en train de squatter le déco ! Je fais alors des gros 8 avec ma voile pour nous faire de la place à tous (c’est un mix entre le geste du laveur de carreaux et une gestuelle née de l’observation de HVR au gonflage, mais plus précise). Ça fonctionne très bien, je sais que les petites vieilles ont horreur que l’on foute à mal leurs mises en plis.

Ça me rappelle un peu l’autre fois, quand avec mon loucher je tapais dans les fourmilières d’Osmoy : c’est la débandade chez les touristes teutons et je fais l’ouverture. Il fait grand beau et c’est de l’ouest thermique ! J’adore les 2 Amants comme ça !

La cimenterie bétonne, c’est quand même rockn’roll. Du bon gros thermique de printemps aujourd’hui. Ça monte direct à 150m tout devant trop facile (j’aurais du me méfier), alors j’envoie un bon 360° histoire de jouer. Mais il ne fallait pas quitter la pompe ou être prompt à reposer au déco sud à l’ouest ou au nord ouest (bref n’importe où) mais reposer vite sous peine de se retrouver à l’atterro en moins de 20 secondes !

Maintenant à mi pente, je peine à reprendre et je peste un peu de mon excès de précipitation. Je jongle entre les pétards et les dégueulantes en grattant tout ce que je peux. Dès que j’ai repris 20m, je repose à l’ouest, refixe en passant la flamme tombée (je sens qu’elle va être utile aujourd’hui).

Au cycle suivant ça catapulte à +4 mais c’est du gros yoyo ! Dès que ça bippe il faut enrouler sans attendre, sinon, on finit son virage dans "du -4 certifié plomb anti aérien".

Tant pis pour les waggas et 360, on va attendre au déco Sud au lieu de risquer un tas maintenant.

Blablabla et une clope de grillée en trop, un gros cycle passe et le HVR commence à bien monter tout seul dans sa pompe.

Feu !
Mais j’arrive un peu tard pour profiter du pétard qui emporte celui qui se moque des CTR, SCTR et autres TMA.

J’hésite un peu trop longtemps à me laisser décaler pour quitter le bocal (c’est mon défaut) et je bute sur 391m de gain, un peu en arrière.

Au moins la réglementation est respectée.

A 18h00 ,je suis en attente à nouveau au déco ouest quand le HVR me passe devant, rigolard, il a réussi à revenir de son cross.

C’est la fin du bal après plusieurs vols au départ des 3 décos aujourd’hui.

C’était de la balle !

Sylvain M. est bien content. Il a battu son record perso de gain du site et commence à bien reposer dans la pente (c’est primordial les jours comme aujourd’hui où la décision se prend en 10 secondes).

A l’atterro, on discute un peu avec Dominique G qui a acheté un nouveau véhicule facile à revendre par les temps qui courent : une Ligier précise-t’il.

Avec HVR, on se garde bien de le chambrer !

Ça nous pend au nez aussi la rétention de permis, on le sait !

Sylvain A


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 693682