Normandie Vol Libre

Osmoy le 09 Avril 2011

lundi 11 avril 2011 par Bliss26 (Sylvain.A)

Les absents ont toujours tort !
Oh là là !
Grosse journée aujourd’hui !

Le vent prévu bien EST va tout doucement revenir de face.
C’est le grand bleu et la chaleur est là !
C’est le printemps, quoi, et même presque l’été.

On commence par la bonne nouvelle du jour :

Deux nouveaux biplaceurs à NVL, c’est le bonheur !
Mais peut être je me suis fait prendre de court et vous êtes déjà au courant !
Chouette, on va pouvoir prendre des vacances !
Ils sont motivés les cocos !
Il ne nous manque que Christophe !
Il n’avait qu’à pas se barrer en W.E d’amoureux quand ça vole !
Mais, on désespère pas qu’il revienne !
Peu d’images de Sylvain B : je l’ai moins filmé et de plus ça a buggué !

Pour les connaisseurs et amateurs de Gaston Lagaffe (pas l’humoriste à 2 balles qui ne s’appelle pas Gaston et est un peu facho, hein) , mais le célèbre gaffeur de BD, celui qui m’a fait pleurer de rire il y a déjà + de 35 ans,…j’ai en quelque sorte, filmé avec ma perceuse !
Bref, j’ai filmé à me faire chier à passer au dessus du bi et me mettre sous le bon angle et bien cadrer sans bouger alors que ça monte du feu de Dieu pendant 3 min mini, et le DSF 3738.AVI fait 2 secondes, le DSF 3745.AVI du Sylvain B que j’ai mis 5 min à rejoindre avec du mal sous son 42 M² avec une passagère au petit poids sympathique (je veux dire qu’il vole en bas de fourchette et que la passagère est sympa) n’est même pas récupérable.
Mais il m’en reste tout de même !

Après tout ça, notamment les essais de viande à biplace du midi avec le Bertrand à voler trop tôt et après avoir perdu 1 litre d’eau que j’ai récupéré en retrouvant ma bouteille, j’étais pressé d’essayer mon proto.
La version 2 de la caméra suiveuse !
ARRRGGGHHH !
Toujours ces problèmes d’instabilité !

Mais la queue suiveuse de la version 2 est sécable à la moitié (oupss, ça va pas faire plaisir à HVR) pour que ça tienne dans le sac quand je viens en bécane sans que tout soit ruiné au moment de décoller.
Allez, c’est visible quand même en attendant la version3 !

Conclusion : Caméra suiveuse version 3( the ultimate) : On change tout, on part sur une accroche sur un D au centre pour minorer les actions de freins qui parasitent notre bonheur bête et lubrique actuellement. Ce sera plus chiant au gonflage, mais ce n’est pas grave.
Si je meure, je veux être incinéré et dispersé sur mon site fétiche lors du débroussaillage annuel (c’est interdit mais vous vous démerdez).

Quelques images de nos élèves (il en manque, désolé) à l’avenir j’essaierais de m’améliorer.

Et pour finir la petite vidéo des conditions du jour.
Les absents ont toujours tort donc !
C’était grandiose. A partir de15h00, ça monte pour tout le monde et il y a de la place. On plafonne à 500m pour les meilleurs parapentistes et 560 pour les deltistes). Pour ma part, je n’ai pas du dépasser les 400m (le vario a commencé à braire avant de s’éteindre donc je n’ai pas de chiffre, mais j’ai pu passer le col de Bures.
Après avoir zoné 20min à 50m/sol, bien coincé tout seul au dessus de champs trop verts, je commence à regretter d’être parti sans mon sac.

Je retrouve grâce à 3 mouettes une ascendance qui m’assure le retour alors que je m’enfonçais inexorablement.

Un pilote inconnu fera les arbres en fin de journée.
C’est l’heure ou ça tient pour tout le monde. On grimpe rapidement, on avance en vallée, waggas, 360 et on reprend un ticket pour l’ascenceur.
Que du bonheur.

La journée se termine avec le champagne comme vous avez pu le voir dans la vidéo BI !
A NVL, il y a de bonnes habitudes de prises décidément !

Sylvain A.

En fin de journée je fais le point avec Bertrand, trois baptêmes chacun, avec des durées et des gains plus qu’honorables, on souffle...

Jean-Pierre fait également une pause et vole sous le regard de deux jeunes filles qui observent ...

Une fois posé, JP fait la connaissance d’Audrey qui rêve de son biplace depuis un bout de temps.
Voila Bertrand d’un coup ravigoté et se propose de l’emmener.
Sa copine Iris , fraichement vêtue et en chaussure de ville reste dans son coin , appareil photo à la main ...

Le déco d’Audrey se passe bien, Jean-Pierre en profite pour décider Iris , elle a envie, mais ça lui fait mal au ventre rien que d’y penser.

C’est souvent comme cela avec les filles, elles ne cachent par leur émotions , elles ont peur mais elles sont bien souvent plus téméraires que nous les mâles.

La proposition de porter les chaussures du Président et le blouson du cameraman aux cheveux longs va finir par la décider.

Lors d’un biplace, la prise en charge du passager est une phase primordiale, je m’applique.

J’ai prévu de poser rapidement au cas où... Iris est ravie, je monte.
ça bouge un peu, mais cela ne la gène pas et elle en profite pour faire des photos.
ça monte, ça monte , nous voilà au moins à 300m , la copine est toute petite dans l’objectif, ça bouge pas mal et Iris m’annonce qu’elle a mal au cœur.
Je quitte le thermique, fuit devant la pente , mais ça monte de partout.
Il s’en suit une scène assez cocasse où les deux copines bien qu’en l’air se soutiennent mutuellement par radios interposées.

Sur les conseils de JP, je débride le bi-place , fait les "oreilles", un peu plus grandes tes oreilles !", avec mes petits bras il a fallu que j’escalade la sellette pour attraper les suspentes plus loin.

Je vérifie que les trains d’atterrissages sont sortis, je fais ma prise de terrain en PTU, posé en douceur mais en déséquilibre, pas grave ma passagère a le sourire jusqu’aux oreilles et moi aussi.

Sylvain B.

Les photos

Une pensée pour les Novoliens qui étaient dans l’Eure pour une formation handicare.
Sylvain B.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 714949