Normandie Vol Libre

Les Deux Amants le 02 avril 2011

dimanche 3 avril 2011 par Homo Volatilus Rigidus

Je suis sur le site relativement de bonne heure 13h15 soit 11h15 au soleil.
Quatre pic-niqueurs occupent le déco, c’est poulet rôti au menu. Ils me proposent un morceau, il n’y a plus d’aile et je n’aime pas le croupion !

Petit à petit, le déco se recouvre de tas chiffons...les discussions vont bon train, la théorie de la brise de mer est encore abordée mais aujourd’hui c’est par Florian, le dentiste n’est pas là !

Vers 15h, c’est la célèbre danse du l’Amat, celle qui ouvre le bal ! Philippe F., le sait et il shoote afin d’immortaliser ce grand moment animalier.

Sa grande maitrise du "pas de deux" (bien connu chez les camélidés d’Amérique du Sud) lui permet de tenir sa voile au-dessus de nos têtes. Je le surveille du coin de l’œil ce l’Amat et quand l’Amat zone...
Je sais que s’il prend 10 mètres, je lui enfile le pas daredare.

Ils sont trois mous maintenant a être en l’air, il faut que j’y aille comme disent les américains.

JPG me donne un coup de main pour déplacer mon Atos et vérifier mon accrochage... et gigot comme disent les français le dimanche midi.
Philippe F. enregistre pour nous cette vidéo qui me donne envie de pleurer tellement c’est beau !

L’Amat volant en fait autant...

Les conditions sont très petites, je trouve ma première "pompinette" au-dessus de la pointe ce qui me permet de refaire un passage au-dessus du déco et de commencer à y croire.

Je finis par enrouler patiemment et sans beaucoup de dérive le thermique qui lèche le flan droit de la colline pour dépasser un peu les 400m autorisés... je crache sur l’Amat à 682m !

Les parapentes sont étalés et de temps en temps un créneau favorable les met en l’air.

Par deux fois je tente d’avancer vers Igoville, la deuxième est la meilleure puisque je parcours 2 kms. J’observe de petites crottes qui jouent autour de 18 trous.

Je pose derrière, dans un champ fraichement labouré en ayant retrouvé les 200m de gain nécessaire à assurer la phase "vent du cul" pour un atterro face au vent, après 1h15 min de vol ...inespéré !.

Deux parapentistes (qui aujourd’hui ne vivent plus ensemble) me ramassent et me déposent à ma voiture.

Le vent a maintenant une dominante NO et s’est un peu renforcé et c’est l’occasion pour nos débutants du club de décoller.

Après pliage du rigide, je retrouve l’atterrissage et la friandise d’Alexis...Pas de "spéculos" promis au déco mais gaufre au chocolat.
Y’en a qui n’ont pas de parole !

HVR

Bientôt 13h45. Je finis mon ascension du déco SUD.
Bizarre, c’est presque vide !

HVR fini de monter son rigide. Bien sur, je le chambre car le vent est très faible et au SUD.

Je sors mon Aspen fraîchement réparée sans attendre.
2 ou 3 petits vols avec reposes limite au déco me confirment qu’il est urgent d’attendre sous peine de faire un tas ou tâter de la broussaille.

Bientôt 15h00. Ca commence à tourner à l’ouest et frémir. Maintenant, le déco est complètement encombré et ressemble à une aire d’autoroute en pleine période estivale parsemé de zombis étalés les bras en croix.
Il ressemble aussi à un déco de coupe du monde juste avant le grand rush avec les casques au sol, les sacs et les badauds partout et les voiles en bouchon !

photo non représentative

Je gonfle, la voile tient difficilement sur la tête et HVR se décompose et se voyant déjà faire un tas mémorable !

Au premier créneau je m’enfuis car après ça va être la baston pour trouver de la place au déco.
C’est tout petit et HVR emboîte le pas sans tarder.
Il serre les fesses et la feuille de cigarette que je lui avais glissée s’envole !

Le thermique est là. HVR nous passe au dessus et on se retrouve avec Pascal à enrouler du bon comme on l’aime en ouest aux 2Amants.
C’est le bonheur, il décale peu, nous voici à presque 300m et maintenant c’est la foire d’empoigne au déco.

Fin de cycle, repose au SUD après avoir hésité à reposer au Nord et au cycle suivant bien travers droit, je file au Nord et repose à mi pente.
Le tondu arrose alors toute la région de son rire gras et mauvais genre à la radio.

Petit break au déco pour raccommoder une suspente de frein bêtement cassée en remontant la pente, la bouffe arrive, vite je finis de tout étaler, la voile s’agite un peu trop et me voici en l’air sans avoir fini ma prévol avec une clé à droite et une liane dans les B. Je tire le stab, la clé s’en va mais pas la liane. Je vole ¾ d’heure ainsi.

Avec Pascal, on indique à la radio aux copains qu’il faut changer de déco, mais il n’y a qu ‘Alexis pour y croire !

A 17h00, on distingue nettement un front devant et l’air n’est pas très sympa.

Je repose et redécolle à 18h00 pour un retour aux oreilles à l’atterro.
Puis, le vent se calme, mais le soleil est définitivement parti.

Ah, ce petit thermique de 15h00 c’était trop bon !

Bliss26


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 715041