Normandie Vol Libre

Osmoy le 19 mars 2011

samedi 19 mars 2011 par Bliss26 (Sylvain.A)

Encore un petit tour de bécane aujourd’hui.

J’arrive à 12h30.

Bertrand était là depuis 9h00 et a volé 2h00.
Ça bouste un peu dit il ! Je ne suis pas surpris.

L’humidité de la nuit s’évacue et je m’attelle à la fixation de mon proto de caméra suiveuse sur ma bonne Bliss puisque l’Aspen est partie se refaire une santé du coté de Montpellier (rapport à mon dernier vol à St Vaast, vous savez...).

Alexis qui passe et repasse au dessus de moi me dit que c’est encore plus long que le montage d’un delta !
Il n’a pas tort !

Les premiers essais sont concluants. Hélas il y a du flou dans la séquence la plus intéressante (mauvaise manip au déco) mais je l’ai laissée quand même au montage.

Je range mon proto, car le Brandi a pris 530m et est parti "Aux Grandes Ventes". Je suis venu pour monter, moi ! Mais c’était le meilleur créneau !
Ensuite tout va se bâcher et le météo va faiblir.

Les rigides se mettent en l’air.
Cet idiot de HVR a une radio qui a décalée en fréquence et on ne peut pas communiquer. Dommage j’aurais bien filmé d’un peu plus près mais il aurait fallu parler !

En fin de journée ça remonte bien. J’enroule à 320m, mais ça caille bien quand même ! L’humidité est au max et le soleil peu présent.

A 17h30 c’est la fin des haricots !
Journée sympa quand même, ça commence à re-thermiquer de quoi enrouler plus de 5 ou 6 tours avec du +3,5 intégré aujourd’hui.

J’ai redécouvert ma Bliss ! Ça m’a fait plaisir d’enrouler avec. L’Aspen enroule mieux, mais pour les waggas finalement, je me demande si la Bliss n’est pas plus ludique !

On me demande où je trouve mes musiques.
Voici donc un lien qui permet de télécharger des musiques libres de droit.
Il faut fouiller, mais on y trouve son bonheur pour tous les styles

http://www.jamendo.com/fr/

Les quelques photos du jour

cliquer dans le cadre noir pour voir le diaporama sans quitter l’article

La vidéo

Sylvain A.

12h45, j’arrive au Mont Blanc. Pas de temps à perdre, le vent est pile-poil, bien que parfois avec quelques mollesses... mais ça devrait le faire, à la vue des parapentistes.

Pour la météo , "ils" se sont foutus dedans, le grand bleu est resté couché !

Daniel S-M est dans en train de monter son rigide et j’aimerais bien voler en même temps lui.
ça fait un an qu’il n’a pas sorti sa machine !

Avec l ’aide des "parapenteux" pour traverser la route, je me mets en l’air assez rapidement, juste avec la bonne bouffe. Moins de 15min, après je trouve la bonne pompe qui m’amène aux nuages, dans les barbules à un peu plus de 800m. Mon RO n’étant pas là, je vais faire du local.

Daniel n’a pas ma chance et rame un bon moment au-dessus de la forêt.
Par deux fois, je prépare le train d’atterrissage ! Plus un parapente en l’air et la biroute en berne !
L’avantage de voler avec des machines "fines", c’est que rien n’est jamais perdu.

Les points bas se transforment en points hauts et nous nous retrouvons enroulant dans la même pompe, bouts d’aile à bouts d’ailes, c’est super...et de nouveaux dans les barbules.

Nous allons jusqu’au dessus de St Agathe avec 600m de gaz encore sous les pieds...mais le froid finit par être trop mordant et mes petits boudins ont l’onglet. Je pose au tas de fumier avec 2h41 de vol, 850m de gain maxi mais seulement du +4 enregistré au vario.

Pas de photos, ni film bien que le matos soit embarqué.

HVR

J’arrive à midi, les voiles rasent la pente malgré un vent fort et thermique, j’opte pour la 20m2 afin de me faire une idée des conditions du jour.

C’est vif, j’oscille rapidement entre 200 et 0m, je passe côté pente école. Grosse fermeture, puis une série de fermetures contrées de justesse, le vario va enregistrer du +5. je laisse Xavier se balader à 400m au dessus de Bures et je retourne au Mont-Blanc.

Je trouve la pompe, je préviens ma récup et je me laisse emporter.
Quel plaisir d’enrouler sur 20/25 tours sans discontinuer.
A 530m, le brouillard s’intensifie et je quitte la masse imposante et grise qui me sert d’ascenseur.

Je passe les grande-ventes, retrouve une pompe mais renonce à passer la forêt de Muchedent peuplée de bisons, je suis trop bas.

Je patiente 30s pour que ma récup arrive enfin et je retrouve Osmoy qui ne marche plus que par intermittence.
ça tombe bien je suis en formation bi-place, je troque ma 20m2 contre 42m2 pour une demi-douzaine de vols de 10 minutes.

Premier cross de l’année la veille du printemps, il faut en profiter dans 3 mois les jours raccourcissent.

Sylvain B.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 706391