Normandie Vol Libre

COUP de GUEULE !

samedi 29 janvier 2011 par Bliss26 (Sylvain.A)

Chers amis du NVL et d’ailleurs
Aujourd’hui, vous êtes tous les bienvenus chez nous, néanmoins prenez bonne note de ceci :

Osmoy est parfois un site très fréquenté et en petites conditions il faut savoir jouer le jeu et respecter les règles particulières que nous avons instaurées pour la sécurité de tous et toutes quel que soit son niveau de vol.

Au vu de ce que l’on a pu observer aujourd’hui, je vous invite à relire l’excellent article de Sylvain B qui suit, notamment concernant les règles de priorité instaurées par le NVL sur son site :

http://www.normandie-vol-libre.fr/spip.php?article47

Aujourd’hui nous n’étions pas trop nombreux, mais les conditions étaient faibles et le bocal était petit.

Certains pilotes présents ont volés comme s’il étaient seuls :

- je fais demi tour sans regarder si on me suit (sans prévenir en tournant simplement le tête)

- je fais demi tour ou je veux et quand je veux, quitte à croiser la route de quelqu’un dans le circuit sans m’inquiéter de son niveau

- je vole au milieu et puis tiens je vais aller ici... ou là... car c’est du vol libre !

- je ne respecte pas les copains qui font des biplaces et essaient de tenir pour faire rentrer des sous au club et j’écourte leurs vols en les serrant au relief à mort ou en les obligeant à aller au large

- encore mieux : je fais la même chose avec les pilotes en formation biplaceur... Eux au moins c’est sur ils vont se barrer !

Rappel : le biplace c’est un peu camion !
Pour ceux qui en doutent je veux bien faire un bi péda en tant que passager

- je zone éternellement au dessus du déco pour fairre chier ceux qui veulent décoller

- je vais tout droit vers le déco pour faire attendre les copains qui veulent décoller, je fais semblant de faire demi tour au dernier moment, puis je passe au dessus de ceux qui gonflent en gueulant

- je ne vole pas, je discute loin de ma sellette mais je laisse trainer ma voile dans la zone de gonflage

- j’attends au milieu du déco, élévateurs en main et je squatte le déco jusqu’à la fin de la bouffe... et là... je décolle !
- ...
- ...

Alors si c’est comme ça et comme le printemps arrive avec ses lots de conditions "printanières"...

- Soit vous avez le niveau pour voler et vous volez et jouant le jeu

- Soit vous n’avez pas le niveau et vous dégagez ! surtout si vous n’êtes pas du club en plus !

Car aujourd’hui 2 pilotes se sont télescopés (dont un qui venait à l’instant de nous obliger à changer de cap en plein demi tour alors que j’étais passager de Bertrand en formation biplaceur.
Un peu sonnés mais pas trop de bobos pour les pilotes.

Christophe et Sylvain en formation eux aussi ont eu du mal à se faire une place en vol malgré les rappels à la radio

J’ai même entendu Christophe gueuler ! C’est vous dire !

Si ça continue : on ferme le site à tous les extérieurs !
Je vous rappelle que ce site est privé. On est chez nous, on fixe nos règles ! C’est comme ça !

Quand aux pilotes du club si ils sont dangereux pour les autres il faudra aussi appliquer des restrictions, des créneaux horaires... pour la sécurité de tous.

Attention : être pilote autonome ne signifie pas "être un compétiteur accompli".

Un pilote autonome sait mesurer son degré d’autonomie et décide de lui même s’il peut voler maintenant, en intégrant les différent paramètres (fréquentation, degré d’autonomie, météo, état physique et mental du moment...) dans des conditions de sécurité optimales pour lui même.

Ce n’est pas parce que ça vole que c’est bon pour tous !

Pilotes du club en phase d’autonomie, faites vous accompagner, exprimez vous à la radio et signalez tout comportement qui vous parait anormal avec calme mais persévérance.

Refusez de subir, demandez des conseils, c’est très important.

Je suis le premier à accepter toute critique sur mon comportement en vol, car lorsque l’on vole depuis longtemps, on oublie que ce n’est pas facile pour tout le monde.

Pilotes confirmés, faites de la place aux autres quitte à poser en bas.
Vous remonterez facilement le pente en gonflant et surtout, écartez vous lorsque vous croisez un pilote qui rame un peu dès que c’est possible, proposez lui gentiment de prendre sa place dans le circuit au lieu de le virer comme un mal propre !

C’était mon coup de gueule du jour !
Ressaisissez vous ! Il y a déjà eu de gros cartons ici.
On en veut plus


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 609986