Normandie Vol Libre

Le secours

lundi 6 décembre 2010 par Bliss26 (Sylvain.A)
GIF - 28.5 ko

Pour mémoire, détenir un secours ce n’est pas l’oublier au fond de la sellette :

- Un secours s’aère une fois par an minimum.
Il s’ouvrira d’autant mieux et plus vite.

- Vérifier lors de la prévol le bon positionnement de l’aiguille.

- si vous utilisez un secours ventral, vérifier que la sangle du secours passe bien à l’extérieur de la ficelle de l’accélérateur (dans le cas contraire, vous vous retrouveriez en cas d’utilisation plus ou moins la tête en bas, c’est pas cool).

- Mémoriser en début de vol la position de la poignée d’extraction en allant la chercher de la main. (tirez pas dessus hein !)

- Si vous avez jeté le secours et que vous avez vraiment du mal à ramener votre voile à vous en tirant les D, peut être à cause du stress vous trompez vous de série délévateur !

éventuellement, tirer les C, cela fonctionne aussi.

En règle générale, chaque série d’élévateurs est repérée d’une couleur différente.

Les connaissez vous ?
Rouge pour les avants, bleu pour les B, éventuellement vert pour les C. Pas de repérage sur les D.

A vérifier lors de la prévol plutôt qu’en situation d’urgence !

Avec un petit secours, le taux de chute peut dépasser les 5m/s ! (et plus si la voile est en miroir)
Ça équivaut à sauter de 2,50m de hauteur !

L’arrivée au sol se fait jambes fléchies et légèrement décalées en rouler bouler par le coté pour ne pas :
- voir vos tibias remonter jusqu’aux gencives.
- vous casser le nez avec vos genoux.

GIF - 27.1 ko

Alors si vous avez un jardin entrainez vous sans sauter de la fenêtre de la chambre quand même (en fonction de votre forme physique 1 mètre de hauteur c’est déjà pas mal.)


Secours Cathy
envoyé par Cathy-du-Plan-d-Aups. - Regardez plus de vidéo de sport et de sports extrêmes.


info portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 693342