Normandie Vol Libre

L’été Indien à Hénouville le 28 Octobre 2010

samedi 30 octobre 2010 par Bliss26 (Sylvain.A)

Aujourd’hui le ciel est un peu couvert, mais l’ambiance est calme et très agréable.

C’est l’été indien, mais je crains qu’il ne soit de courte durée.
J’arrive à 14h30 et des petits malins sont déjà en l’air depuis midi.

On se retrouve donc à une dizaine sur ce site sud ouest. (en photos ici)

Quelques petits trucs en vrac pour ne pas se gourer de site :

Bien que l’on puisse décoller et voler par un vent travers droit, je le déconseille aux personnes qui ne connaissent pas le site. (sauf pour faire un plouf bien sur).
C’est plutôt turbulent et désorganisé jusqu’à 100/150m, le rendement est mauvais et le domaine de jeu plus réduit.
Les décollages foireux conduisent rapidement à un tas en bas de la pente car pour tenir il faut tout de suite se jeter dans la combe à droite au ras des arbres au dessus des ronciers et épineux. Une mauvaise tempo au déco, c’est trois mètres de perdu et c’est souvent trop pour raccrocher sans avoir les pieds ou le stabilo dans les épineux !
Vous serez parfaitement orienté avec une tendance ouest aux 2 Amants.

Par contre en sud sud ouest (donc travers gauche) ça marche très bien et souvent de bonne heure.
C’est même plus facile d’accrocher avec un vent un peu travers gauche car on décolle dans l’axe et il suffit de longer la forêt jusqu’au bout ou jusqu’à la première bulle consistante.
Si on accroche rien, on repose facilement au ras de la forêt en haut de la pente et éventuellement on repart de là.
Presque en bout de pente à gauche, on trouve souvent une bonne pompe généreuse et qui prend sa source loin devant.
On peut avancer assez loin en vallée.
C’est la porte pour passer vers St Martin de Bocherville en assurant son gain ou pour monter rapidement à 400m.

Ne volez pas à Hénouville en sud sud ouest par vent fort.
Allez à Londinières. Car le relief de la pente génère des cisaillements au bout à gauche et des rouleaux dans la pente en aval.
Depuis que je me suis fait reculer en 1998 (et oui ça date) accéléré à fond aux oreilles et posé avec une demi voile ouverte puis trainé au sol sur 30 mètres direction la forêt, je n’y vole plus par vent fort.
Dans ces conditions de vent et surtout si le sol est bien mouillé dans les champs en avant, on peut trouver des thermiques absolument dégueulasses qui vous recrachent par le coté ou l’arrière pour vous ré aspirer dans la foulée en vous tiraillant alternativement par les deux bretelles...

Mais pas de ça aujourd’hui.
Des gains faibles et des thermiques bien calmes mais c’est suffisant pour passer la vallée à gauche du déco et partir en ballade aller et retour direction St Martin de Bocherville.

Le champs de maïs est fauché de l’autre coté de la route.
Tant qu’il n’est pas en culture il offre un atterro immanquable et confortable pour tous.

Il suffit alors de traverser la route avec la voile en boule pour replier au petit atterro en herbe en bas de la pente.

Celui ci est un peu court et étroit.
Il est un peu pointu à aborder par vent de sud à cause de la présence de grands arbres dans l’axe d’entrée.
Arrivez alors un peu décalé sur la route aux oreilles si vous gérez bien le roulis ou en faisant des S tranquilles ou les deux et si au dernier moment vous vous trouvez trop bas ou trop haut, quart de tour à droite et allez poser dans le grand champ de l’autre coté de la route.
Si le vent est de face (donc perpendiculaire à la route) vous pouvez l’aborder dans l’autre sens qui est plus facile.
Un peu de précision en entrée de terrain s’impose.
Et bien, c’est la saison pour tenter le coup avant que ce soit en culture dans le grand champ

La montée au déco est assez paisible et devient raide seulement dans les 20 derniers mètres.
Le déco est un dôme bien arrondi qui se prête bien aux décollages vent de travers.
En début de vidéo Jean claude décolle par vent de sud sud ouest. (c’est faiblard hélas).


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 706391