Normandie Vol Libre

Speedflying, mer et thermique...

jeudi 21 octobre 2010 par Sylvain B.

Pourquoi parle-t-on autant des mini-voiles ?

Seuls ceux qui n’ont pas essayé peuvent encore se poser la question.

Alors que je pensais que dans notre région la pratique du speeflying se limitait au soaring par vent fort, les conditions de ce mercredi 20 octobre m’ont dévoilé le potentiel de ces petits bolides en thermique.

Prenons des conditions non favorables aux thermiques :

- un vent fort rafaleux de 40km/h,

- un bord de mer,

- un mois d’octobre,

- une voile à priori inadaptée aux thermiques, de 15m2 , d’une finesse de 5 et d’un amortissement d’une dhv1 (la Skim de Bioair)

Le résultat :

- du +2,8 au vario

- un gain de 145 mètres, limité uniquement par le côté irrationnel de suivre le nuage.

Cliquez ici pour les photos

Merci à julien pour les photos/vidéo.

Sylvain B.

 [1]

[1Attention, le pilotage de ces engins demande une concentration de 100%, le vent fort entraîne généralement des turbulences fortes et les fermetures sont fréquentes, l’erreur de pilotage n’est pas envisageable.
Si vous voulez goûter à cette activité, faites-vous guider par une personne compétente.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 714949