Normandie Vol Libre

Les dunes de Gironde

lundi 16 août 2010 par Bliss26 (Sylvain.A)

Entre la pointe de Grave au Nord de la gironde et le bassin d’Arcachon, vous trouverez de grandes étendues de dunes. Plus modestes que la dune du Pyla, elles culminent entre 15 et 25 mètres.

Le rendement y est pourtant excellent.

Tout au Nord au dessus de Soulac on y vole par nord ouest (contacter les locaux car le site est fragile et bénéficie de mesures de protection), entre la pointe de la Négade et la plage du Gurp en ouest avec un poil de sud ouest, et au dessous de Montalivet en Ouest.

Au départ de la plage du Pin Sec et jusqu’à Lacanau, on peut même y voler sans poser les pieds à terre pendant plus de 30 kilomètres et sans rencontrer âme qui vive pendant parfois plus de 10 kilomètres.

Lors de mon séjour, le vent était majoritairement au nord ouest à 30km/h et même orienté à 45°, on peut encore jouer au bout de la dune.

Un jour j’ai même volé au dessus de la dune en marche arrière bien freiné et retour au radada collé à la pente entre "accéléré et finesse max" pour revenir, pendant 15mns sans toucher terre. Trop drôle !

Si le vent (même travers) baisse un peu ça tient tout de suite et alors, attention aux vitesses vent de cul accéléré : ça dépote !

Plus de 60km/h de vitesse sol à parfois raser la dune à moins de 2 mètres sol, ça dégage de la bonne adrénaline !
Dès que l’on relâche le barreau on reprend avec l’énergie emmagasinée 5 à 10 mètres pour assurer les passages où les dunes sont basses.

Bref que du bonheur pour travailler finesse, roulis, tangage, statique en haut de dune à la limite du décrochage et waggas bien sur !
Et même largage de passager clandestin (voir dans la vidéo)

Un seul regret je n’ai pas pu faire voler mon vieux bi :

- pas au bon endroit au bon moment

- trop de monde sur la plage

- vent trop fort et travers à la fois et c’est tout de suite 5 kg de sable embarqué en amont au gonflage dans la dune, impossible de vider les caissons sur la plage, avec ses 42m² qui flappent au vent et se remplissent d’un coté pendant que l’on vide l’autre

- vent de face mais trop faible et préparation en haut de dune dans la pente de sable mou avec la voile qui glisse, les suspentes qui ramassent toutes les branches qui trainent, le bi qui retombe d’un coté et le passager de l’autre et le tout qui dévale inéxorablement vers le bas.

Bref, il aurait fallu de l’assistance renforcée

Quelques photos ici

et la vidéo (un peu longue peut être) là

pour vous donner l’envie d’aller jouer dans les dunes, car on peut y travailler des virages près du sol en bonne sécurité dans le sable mou mais il vaudra mieux maitriser le gonflage face voile et savoir garder sa voile sur la tête pour ne pas passer par l’étape de vidage des caissons tous les quart d’heures quand même !


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 680031