Normandie Vol Libre

le vendredi 9 mai 2008

samedi 10 mai 2008 par Sylvain B.

lundi 9 mai jour de pont.

Après une ballade en famille, j’arrive en fin de journée sur Londinières.

Quatre parapentes et deux deltas en l’air, génial.
Je prépare ma voile et je sens comme une atmosphère inquiète autour de moi. Les têtes sont rivées sur les parapentistes littéralement scotchés en l’air , le vent est fortement monté >30km . Jacques en bon garant de la sécurité, me déconseille de partir.

Je ne suis pas à l’aise , je suis débutant et je n’arrive pas à faire les oreilles, j’ai beau monter les bras le plus haut possible , je n’arrive à faire que des oreilles de sansonnet, j’attends.

Tout le monde est à terre maintenant , je suis arrivé trop tard.
Le vent se calme , je décide de partir en bas de la pente, mais je n’arrive pas à prendre de l’altitude, le vent reste calme.

Au sol je croise Christophe , auquel je fais part de mon problème d’oreille, (ça se trouve il est oto rhino !)
Il vérifie avec moi quelles sont les suspentes que j’utilise , et oh surprise ce ne sont pas les bonnes !

Je prend de l’altitude , j’essaie les oreilles, elles viennent avec une facilité déconcertante.

Maintenant je suis haut, le vent forcit , forcit.
Je recule , les autres aussi. j’accélère premier barreau, je recule toujours, 2 ème barreau je suis scotché.
Pas de panique , je me remets au premier barreau , j’envoie mes oreilles toutes neuves, j’avance.

Plus d’une heure en l’air avec ce genre de condition, des rafales certainement au-delà des 35 km. Le soir, je retrouve les autres également débutants, on a tous un sentiment d’avoir dominé des éléments qui nous faisaient peur.

Je me retrouve dans le même état d’esprit que lorsque je sortais d’une session de planche au milieu d’une mer démontée, ces jours là on a l’impression d’avoir dompté des éléments qui nous semblaient hors d’atteinte quelques heures avant.
Sylvain Yogi


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 715041