Normandie Vol Libre

Pilotage :savoir gratter

vendredi 9 octobre 2009 par Sylvain B.

Dans l’espace où nous volons, il y a autant d’air qui monte que d’air qui descend, heureusement sinon nous aurions quelques problèmes de respiration.
Si nous voulons voler il faut passer le plus de temps possible dans les zones qui montent et le moins de temps dans les zones qui descendent.
Cela semble une évidence, mais nous avons la fâcheuse tendance à l’oublier, surtout lorsque qu’il faut "gratter" pour se décrocher de la planète.

Je vous propose de faire une expérience en prenant les valeurs moyennes d’une polaire et des conditions aérologiques limites.

Voila les valeurs prisent
Zone d’évolution 100m
Finesse max : vitesse 36km/h taux de chute 1.2m/s
Taux de chute mini : vitesse 25 km/h taux de chute 1m/s
Les zones ascendances +2.3 m/s les zones descendantes -0.5 m/s

L’espace d’évolution sera un lieu où l’on trouve successivement trois zones ascendantes et trois zones descendantes de taille égale.
Le haut du site de Londinières, en bordure de la route, par vent faible correspond exactement à l’exemple.

Les zones ascendantes sont à +2.3m/s et les zones descendantes à -0.5m/s.
A ces valeurs il faut ajouter le taux de chute du parapente qui est bien sûr toujours négatif.

Un parapente avec un taux de chute de -1m/s traversera :
la zone ascendante avec un taux de chute de +2.3-1=+1.3 m/s.
la zone descendante avec un taux de chute de -0.5-1=-1.5 m/s.

Vous remarquerez que le taux de chute est plus fort et que le gain, journée considérée à tort comme in-volable.

Nous allons demander à trois parapentistes de parcourir les 100 m avec trois techniques différentes.
Le vert fera le parcours en taux de chute mini
Le violet fera le parcours en finesse max
Le bleu fera le parcours en taux de chute mini dans les ascendances et en finesse max dans les zones descendantes.

Que verra un observateur placé au bout des 100 m ?

En premier arrive le parapentiste violet qui aura perdu 3 mètres ( s’il ne pose pas, il finira dans le bas de la pente)
Ensuite arrive le parapentiste bleu qui aura un gain d’un petit mètre ( à lui de faire un virage à plat et de refaire le parcours)
En dernier arrive le parapentiste vert qui aura perdu 1 mètre 50 ( même sanction que pour le parapentiste violet, mais au moins il volera plus longtemps)

En conclusion nous devons adopter notre pilotage en permanence et ne pas hésiter à accélérer dans les zones qui plombent.

Note :
Les valeurs ont été choisies afin de faciliter le calcul , et le résultat dépend énormement de la polaire de voile.
Il faut voler dans la plage sécurisée de la polaire .
Optimiser le pilotage ne veut pas dire piloter aux limites de la voile, bien au contraire.
Optimiser le pilotage veut dire aussi avoir un contrôle parfait du tangage et roulis qui sont très néfastes aux performances.

Pour ceux qui veulent tester avec d’autres valeurs, voici les tableaux de calcul.

  vitesse km/h vitesse m/s distance en m temps de parcours taux de chute m/s aérologie taux chute réel gain en m
Finesse max 36 10 100 10 -1.2 0 -1.2 -12
Taux de chute mini 25 6.94 100 14.4 -1 0 -1 -14.4

Ce tableau donne la perte de hauteur dans le cas où il n’y aucune ascendance.
A finesse max, on perd 12m alors qu’à taux de chute mini 14.4m
Contrairement à notre intuition moins il y a d’ascendance plus il faut se rapprocher de la finesse max pour "gratter"

Ces deux tableaux correspondent à notre exemple, la moitié du parcours avec une ascendance à +2.3 et l’autre moitié avec une descendance de -0.5

  vitesse km/h vitesse m/s distance en m temps de parcours taux de chute m/s aérologie taux chute réel gain en m
Finesse max 36 10 50 5 -1.2 2.3 1.1 5.5
Finesse max 36 10 50 5 -1.2 -0.5 -1.7 -8.5

Finesse max, la perte est de +5.5-8.5 soit -3 mètres

  vitesse km/h vitesse m/s distance en m temps de parcours taux de chute m/s aérologie taux chute réel gain en m
Taux de chute mini 25 6.94 50 7.2 -1 2.3 1.3 9.36
Taux de chute mini 25 6.94 50 7.2 -1 -0.5 -1.5 -10.8

Taux de chute mini, la perte est de +9.36-10.8 soit -1.44 mètres

  vitesse km/h vitesse m/s distance en m temps de parcours taux de chute m/s aérologie taux chute réel gain en m
Taux de chute mini 25 6.94 50 7.2 -1 2.3 1.3 9.36
Finesse max 36 10 50 5 -1.2 -0.5 -1.7 -8.5

Mixte des deux pilotages, le gain est de +9.36-8.5 soit 0.86 mètre


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 706761